On a sorti le saucisson et le rosé. Et on a perdu.

J’avais 21-22 ans. J’ai eu le privilège de pouvoir participer à deux régates en voiliers.

Nous étions une cinquantaine de bateaux concurrents, et la course se déroulait sur toute la journée. Un groupe de trois ou quatre étudiants accompagnait un capitaine (que nous découvrions le matin même), propriétaire de son bateau.

Je ne connaissais rien à la voile : le spi, le foc, les bouts, les mâts, tout ça m’était étranger… Je savais juste grâce au Capitaine Haddock que bâbord était à gauche et tribord à droite, comme dans “batterie”. Sorti de là…

Et pourtant, la première année, notre bateau a gagné la course. Le capitaine avait su nous motiver, nous former sur le tas, nous apprendre à l’écouter. Un vrai leader qui avait envie de nous amener vers la victoire. Nous l’écoutions scrupuleusement, avec joie, confiance et attention.

Avec notre équipage, nous avons ramené la coupe à notre école et nous en étions fiers.

La deuxième année, nous n’avons pas gagné.

Les organisateurs nous avaient affectés sur un autre bateau. En milieu de course, le capitaine avait décidé de s’arrêter avec un ou deux autres bateaux concurrents. Le temps était splendide, grand soleil. On a sorti le saucisson, le rosé, on s’est baignés. On a bien profité !

C’était un tout autre charme. Mais on n’était clairement plus dans la course.

Et le gagnant ? C’était le même bateau que la première année. Nous regardions un peu penauds cette coupe passer dans les mains du même capitaine, mais pas du même équipage.

Je me souviens du nom du premier bateau et du visage du capitaine. Aucun souvenir du deuxième.

Assurément, le capitaine n’était pas étranger à la victoire…

La victoire, c’est un équipage qui est à l’écoute de son capitaine, et un capitaine qui sait où il veut mener son équipage.

Se mettre à l’écoute du Capitaine, celui qui veut nous donner la victoire, est-ce si nouveau ?

Peut-être que tu ne connais pas grand chose du Capitaine, ou peut-être au contraire que tu le connais très bien.

Mais une chose est sûre : si tu embarques avec le meilleur capitaine pour te mener vers la victoire, et si tu apprends à l’écouter, vous allez former une équipe IN-AR-RE-TABLE !

Je te propose ici des ressources précieuses pour développer ton écoute du Grand Capitaine.

Ca mange pas de pain. Ni de saucisson. Mais ça va t’emmener droit vers la victoire.

“J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée” (2 Timothée 4:7-8)

Bonne course.

God bless,

Pascal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s