Un peu plus haut que leur derrière…

L’Epître aux Romains, elle est sympa.

Elle s’appelle “Epître de Paul aux Romains”, mais elle aurait presque pu s’appeler “Epître d’Obélix aux Romains”, parce qu’en la lisant, on se prend deux cents claques à la minute.

Et donc entre deux claques, je fais une pause sur un petit passage (chapitre 2 : 25-28) :

“La circoncision est utile si tu mets en pratique la loi ; mais si tu transgresses la loi, ta circoncision devient incirconcision. […] L’incirconcis de nature, qui accomplit la loi, ne te condamnera-t-il pas, toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision ? Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les apparences ; et la circoncision, ce n’est pas celle qui est visible dans la chair.”

On évite d’emblée de visualiser, parce qu’à vrai dire, des circoncisions visibles dans la chair, j’en ai pas vu des masses (de chair). Bref…

Tenons-nous en donc à la paraphrase :

Tu peux te dire chrétien à condition de chercher vraiment à suivre le Christ. Mais si tu n’obéis à pas à Christ, pas la peine de te dire chrétien. Le non-chrétien, qui agit en chrétien, n’est-il pas en mesure de te reprendre, toi qui ne respectes pas les commandements de Jésus tout en te disant chrétien ? Le chrétien, ce n’est pas celui qui va à l’église et qui a tout le cursus qui va bien.”

Et là, je dis un grand BOOOOOOOOM !

Toutes ces fois où j’ai jugé des gens qui, se disant chrétiens ou non, n’avaient pas leur vie bien réglée. Ces couples qui n’étaient pas mariés mais qui avaient pourtant tellement à m’apprendre sur le couple. Ces athées qui donneraient leur chemise pour aider leur prochain. Ces musulmans qui ont des choses à me dire sur la fraternité. Ces homosexuels qui m’enseignent à ne pas m’arrêter aux apparences. Ces alcooliques qui ont une vraie expérience sur les relations humaines.

Celui qui est athée, de culture musulmane, homosexuel, en couple non marié et alcoolique, décroche le pompon. 

OK, au sens biblique, tout n’est peut-être pas “en règle” dans leur vie.

Dans la mienne non plus d’ailleurs.

Mais, sur un domaine ou sur un autre, ils peuvent me reprendre, m’inspirer, me parler, m’enseigner.

Trop de chrétiens (et c’est parfois mon cas) pètent un peu plus haut que leur derrière, estimant que, parce qu’ils connaissent (plus ou moins) la Parole, pas de n’importe qui, mais de Dieu, cela leur confère une certaine hauteur sur les autres.

Il existe une forme d’arrogance chrétienne en effet, qui contraste avec l’humilité que Christ nous demande.

Avoir autorité, prendre autorité parfois, n’est pas incompatible avec une humilité authentique !

Vivons-là.

Et acceptons la leçon, d’où qu’elle vienne.

Dieu n’est pas limité pour ne parler qu’au sein de notre communauté chrétienne !

God bless,

Pascal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s