Un petit crochet de rien du tout…

J’ai dans mon bureau un canapé de type BZ que j’ouvre quand des invités doivent passer la nuit à la maison.

Je ne sais pas si tu visualises bien le truc. C’est le genre de canapé, pour l’ouvrir, tu dois le tirer par en-dessous et effectuer un petit mouvement qui doit débloquer quelque chose pour qu’il puisse rester ouvert à plat.

Sauf qu’une fois sur deux, le lit reste ouvert en accordéon et tu ne peux pas t’allonger dessus.

Et quand ça commence comme ça tu te dis… “Ah ça y est, c’est reparti !”. Et tu passes 5 minutes, 10 minutes à répéter le même geste, en espérant qu’à un moment, le truc mystérieux se débloque et que le lit s’ouvre enfin.

Pendant je ne sais combien de temps, la perspective d’ouvrir ce canapé lit me mettait en stress.

Et puis un jour, zut.

J’ai cherché à comprendre.

Exactement comme quand tu ne comprends pas un texte biblique et que tu te mets à chercher en creusant, en fouillant, en priant, en comparant le texte à d’autres textes…

J’ai détaché le matelas qui était attaché aux lattes, j’ai retourné la structure, j’ai testé voir à quel endroit ça péchait.

Et après une heure de recherches, c’était fait.

Il y a de chaque côté du lit, un petit crochet métallique à l’intérieur de la charnière. Si le crochet pendouille des deux côtés du lit pendant qu’on ouvre, c’est bon. S’il se coince d’un côté c’est fichu.

Une fois qu’on le sait, c’est simple.

Mais pour le savoir, il a fallu s’y mettre.

Et si tu as le même problème que moi, je suis heureux de t’avoir libéré de ce problème.

Il n’y a pas 50 solutions.

Je pouvais continuer toute ma vie à essayer d’ouvrir vingt fois le lit en espérant que la vingtième fois fonctionne.

Ou je pouvais décider de traiter vraiment le sujet.

Et le sujet est désormais évacué. J’ouvre toujours le lit en vérifiant que le petit crochet pende bien des deux côtés.

Rien d’autre.

Alors, où je veux en venir te dis-tu ?

Eh bien si tu as lu mes Pensées d’hier et d’avant-hier…

Je t’informe que rien ne se fera si tu ne prends pas les choses en main !

Et pour prendre les choses en mains, ça se passe ici, avant ce soir, 23h59 >>

God bless,

Pascal


PS : Tu souhaites recevoir la pensée de Pascal par email chaque matin ? Inscris- toi ici >>

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s