Les cailloux de ma tante

Il y a quelques années, après le décès de mon oncle et de ma tante, j’ai participé à vider leur maison.

Il y avait des tas de choses.

Une vie d’objets et de souvenirs, témoins des lieux visités et des expériences vécues.

Seulement voilà.

Tout cela, c’était leur vie à eux.

Leurs vêtements, leurs livres, leur vaisselle, leur mobilier…

Il y avait une collection de pierres.

Telle pierre ramenée d’un voyage dans tel pays, tel pierre venant de tel autre pays.

Mais si ces pierres avaient une signification pour ma tante, elle qui les a ramassées une à une ici ou là parce qu’elles lui plaisaient, elles n’en avaient aucune pour moi.

Je les ai gardé quelques mois, en me demandant ce que je pourrais bien en faire.

Et puis j’ai dû m’en débarrasser.

Même chose pour les centaines d’autres objets qui ont signifié quelque chose pour eux.

Mais qui signifient quoi pour ceux qui restent ?

Quelques bricoles ont été conservées. Mais la quasi totalité du reste a été vendu, donné, jeté, recyclé.

L’année se termine.

Nous avons vécu des expériences heureuses et malheureuses, comme chaque année, et comme l’année prochaine.

Mais au final, que veut-on laisser ?

Que voudrons-nous conserver de 2021 ?

Que voudrons-nous transmettre à la postérité de ce qui a été vécu en 2021 ?

Comme pour les affaires de mon oncle et de ma tante, la quasi-totalité de nos biens est amenée à disparaître, à être jetée, détruite ou dispersée.

Mais s’il y a quelque chose que j’aimerais voir perdurer, ce ne sont ni des pierres, ni quelque objet que ce soit.

Mais c’est l’assurance d’avoir participé à amener des gens un peu plus près de Dieu.

C’est ce que j’ai souhaité transmettre tout au long de cette année.

A travers tous les produits et services que je t’ai proposés, à travers les Pensées que je t’ai adressées, j’ai voulu à ma façon participer à faire grandir en toi une réflexion, un caractère, des comportements qui puissent porter des fruits dans l’éternité.

On pourra bien vider ma maison, ta maison.

Mais j’en suis certain, ces fruits-là ne disparaîtront pas.

A nous de continuer à les faire grandir en 2022, auprès de nos proches et de tous ceux à qui on aimerait transmettre un peu plus que des cailloux.

God bless,

Pascal


PS : Tu souhaites recevoir la pensée de Pascal par email chaque matin ? Inscris-toi ici >>

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s