Le gentleman-cambrioleur

Dans l’équipe, tout le monde savait que les paquets de biscuits et de chocolats devaient être tenus hors de ma présence.

Si j’avais le malheur de connaître la planque, leur durée de vie fondait comme neige au soleil.

C’était Luc, le préparateur de commandes, qui était chargé de la sécurité des friandises.

Et donc ce jour-là, ma collègue Isabel et moi avions décidé de faire une blague à Luc.

Isabel m’avait mis dans le coup. Elle m’avait dévoilé la planque : les biscuits étaient cachés dans un petit meuble métallique à tiroir fermé à clé.

En cachette, Isabel avait secrètement ouvert le tiroir, sans que Luc s’en rende compte.

Je me pointe alors vers Luc, et je lui fais croire que, comme dans les films, je pouvais ouvrir le mécanisme avec un trombone et l’oreille collée au meuble.

Ainsi fut fait.

Après deux minutes assis au sol, l’oeil mi-clos, simulant une extrême concentration, j’ouvrais donc le tiroir aux mille délices sous le regard médusé et admiratif de Luc, et le sourire entendu d’Isabel.

Pendant plus d’un an, il a cru dans mes talents de gentleman cambrioleur, que je n’avais évidemment pas.

Il m’a fallu un an pour me résoudre à lui annoncer la supercherie.

Cette histoire a 15 ans, mais nous avons tellement ri que nous en rions encore aujourd’hui quand je revois l’un ou l’autre.

Il existe des gens qui sont authentiquement dotés de connaissances, d’une capacité d’analyse et d’une intelligence émotionnelle hors normes. Ces gens-là peuvent être absolument passionnants et on grandit à leurs côtés.

Mais il y a aussi des bonimenteurs, des gens qui font croire que, qui se font passer pour… et qui peuvent le faire croire longtemps ! J’ai su faire croire longtemps que je savais ouvrir des serrures en 2 minutes avec un trombone. Comme d’autres aiment faire croire qu’ils savent tout, que leur avis est meilleur sur tout, qu’ils ont tout vu, tout vécu, et que leur approbation est indispensable avant de prendre une décision.

Des personnalités trop belles pour être vraies, trop impressionnantes, trop étonnantes pour exister dans la vraie vie.

Si tu es confronté à ce genre de personnalités autour de toi, je t’encourage à garder l’œil bien ouvert, et à t’interroger objectivement sur les capacités de cette personne.

Une petite chute aujourd’hui vaut sans doute mieux qu’une grosse dégringolade demain…

God bless,

Pascal


PS : Tu souhaites recevoir la pensée de Pascal par email chaque matin ? Inscris-toi ici >>

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s