La Turquie Biblique

La Turquie Biblique

Le titre de cet ouvrage ne m’a pas laissé indifférent, forcément : La Turquie biblique.

Je l’ai lu de bout en bout. J’en ai admiré les nombreuses photos, superbes, une petite larme au coin de l’oeil.

La Turquie est un territoire extraordinaire.

Vraiment.

L’observateur non-informé ne soupçonnerait pas, à première vue, que cette terre aujourd’hui musulmane à 98%, qui joue dangereusement avec l’islamisme, qui chassa mes propres grand-parents, fut l’un des berceaux du christianisme.

L’Apôtre Paul est originaire de Tarse.

Ses voyages l’ont amené à Antakya (Antioche), Konya (Iconium), Selçuk (Ephèse).

C’est là aussi qu’on trouve la ville de Colosse, aujourd’hui détruite, dont l’Eglise fut destinataire de l’Epître aux Colossiens. Ainsi en est-il également de Laodicée, plusieurs fois citée, notamment dans l’Apocalypse. La situation est différente à Izmir (Smyrne), elle aussi l’une des 7 églises de l’Apocalypse, qui n’a jamais cessé d’être habitée et où subsistent des vestiges de l’aube chrétienne.

Les Galates sont les destinataires de l’une des épîtres de Paul. Mais savais-tu que le pays des Galates, c’est l’actuelle province d’Ankara ?

Nous pourrions encore parler de Sardes, de Pergame, de Philadelphie, de Thyatire, de Hiérapolis. Je pourrais bien sûr évoquer l’arche de Noé s’échouant sur le Mont Ararat.

La Turquie est incontestablement un territoire biblique, parsemé de souvenirs d’une époque où l’Evangile a trouvé un terreau qui a essaimé ensuite dans le monde entier.

Il existe très peu d’ouvrages qui mettent ainsi en avant la richesse historique et l’archéologie biblique de ce pays qui, aujourd’hui, il faut le dire, effraie le monde.

Connaître son passé, le faire connaître, et accompagner les Turcs dans la réappropriation de leur glorieuse histoire, cela ne peut être que favorable.

Je te propose de découvrir cette histoire incroyable ici >>

God bless,

Pascal


PS : Tu souhaites recevoir la pensée de Pascal par email chaque matin ? Inscris toi ici >>