Était-ce un chat à mini-pattes ?

Était-ce un chat à mini-pattes ?

C’était un dimanche, vers 13h. Je rentrais du culte.

Arrivé au bout de ma rue, je vois un animal peu commun qui marche précipitamment le long d’un mur.

Une belette ? Un écureuil ? Un chat à mini-pattes ?

Je m’arrête.

C’est un furet. Il a l’air blessé.

Je pose ma veste sur lui et l’attrape.

Il présente des traces de morsures similaires sur les deux côtés, il a peut-être été attrapé par un chien.

Arrivé à la maison, je lui trouve une cage.

Et le lendemain, je me mets en quête de retrouver son propriétaire.

Un furet, dans une zone d’habitations, c’est forcément un animal de compagnie qui s’est égaré.

Je me dis qu’avec un peu de chance, son propriétaire aurait d’autres animaux et il se pourrait qu’il fréquente les animaleries pour acheter de la nourriture et du matériel.

J’entreprends donc de laisser une petite affichette sur le comptoir des animaleries du coin : “Trouvé furet, contacter tel numéro”.

Je vais dans une première animalerie, je m’adresse au vendeur :

– Bonjour, j’ai trouvé un furet dans ma rue. Est-ce que je pourrais laisser une petite affichette pour le signaler, peut-être que son propriétaire se manifestera ?
– Désolé monsieur, on ne peut pas laisser d’annonce.

Je vais dans une deuxième animalerie :
– Bonjour, j’ai trouvé un furet dans ma…

Le jeune vendeur me regarde avec de grands yeux éberlués et m’interrompt :
– Vous… vous avez trouvé mon furet ?? Je le cherche partout depuis une semaine !

Il m’en fait la description, tout concorde. C’était le furet personnel du vendeur, qui s’était échappé de sa maison.

J’habite dans un bassin de 120.000 habitants. Et pourtant, malgré les 5 km de distance entre notre deux logements, la deuxième personne à qui je m’étais adressée était la bonne.

Ce que ça m’inspire ? 3 choses :

1 – Parfois, la solution à tes recherches se trouve beaucoup plus près que tu l’imagines.
2 – Pour qu’une tâche apparemment impossible puisse aboutir, une bonne idée pourrait être de commencer par lui donner une chance d’aboutir. Sans abandonner au premier échec. Comme l’incroyable aventure racontée dans ce film.
3 – Il n’y a rien de plus beau que la joie de celui qui a retrouvé ce qu’il croyait perdu à tout jamais.

 Luc 15 : 3-7

« Si l’un de vous a cent brebis et en perd une, ne laisse-t-il pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller chercher celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve ? Quand il l’a retrouvée, tout joyeux, il la prend sur ses épaules, et, de retour chez lui, il réunit ses amis et ses voisins : il leur dit : ’Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis, celle qui était perdue !’ Je vous le dis : C’est ainsi qu’il y aura de la joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se convertit, plus que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de conversion. »

God bless,

Pascal

Soyez des buses !

Soyez des buses !

L’ami des bêtes que je suis souffre de t’écrire aujourd’hui. Nous allons parler de la façon dont la mortalité animale routière peut nous enseigner.

A peu près chaque fois que je prends la route, des moucherons viennent se coller sur mon pare-brise. Ils sont parfois très nombreux. Leur impact sur mon pare-brise n’a quasiment aucun effet.

L’année dernière, je roulais en fourgon avec Anneline et Karine, quand une buse est arrivée et a pulvérisé le pare-brise. Dans un bruit d’explosion, alors qu’on roulait à 130, le pare-brise s’est retrouvé en miettes. On a fait appel à une dépanneuse pour sortir de l’autoroute. Aucun dégât autre que le pare-brise.

L’impact de la buse a été puissant. Il a vraiment changé nos plans. Nos projets, notre planning a dû être complètement revu.  On a fait changer le pare-brise pour le remplacer par un tout beau, tout neuf.

Troisième situation, qui, par bonheur, ne m’est pas arrivé jusqu’à aujourd’hui : tu peux te faire emboutir par un sanglier. Là, c’est une autre histoire : tu envoies ta voiture à la casse.

Comment envisages-tu d’impacter la vie des gens ?

  • Tu veux avoir l’impact du moucheron, dégagé d’un coup d’essuie-glace ?
  • Ou celui du sanglier, qui fracasse et détruit leur vie ?
  • Ou celui de la buse, qui les fait changer leurs projets et repartir avec une vision toute neuve ?

En hommage à ce valeureux volatile qui a sacrifié sa vie pour nous inspirer aujourd’hui : pour une fois, sois une buse !

God bless,

Pascal

PS : Magie du jeu, devine vers quel article renvoie le lien d’aujourd’hui ?

La Bible est claire ! Vraiment… ?

La Bible est claire ! Vraiment… ?

C’est l’histoire d’un soldat…

… qui, animé par sa foi, a refusé de porter les armes tout en devant aller au combat. Moqué et humilié par ses frères d’armes, il est devenu un héros en sauvant des dizaines de blessés du champ de bataille.

Cette histoire est racontée dans le film “Tu ne tueras point”.

Lorsque ce film est sorti il y a 3 ans, j’avais eu envie d’interviewer Pierre, un de mes amis militaire et chrétien. Pour lui, la foi n’est pas incompatible avec le port des armes. Il se dit prêt à ôter une vie (de préférence pas la mienne, merci).

Les deux lectures de la Bible semblent valides. Qui a raison ?

Si l’un dit “la Bible est claire !” et que le défenseur de la position opposée dit “la Bible est claire !”, alors peut-être que la Bible n’est pas si claire !

“Fumer ? Boire de l’alcool ? La Bible est claire !”

“Pratiques sexuelles, masturbation, homosexuel et chrétien ? La Bible est claire !”

“Alliances avec des pratiquants d’autres religions ? La Bible est claire !”

“Immigration, accueil de l’étranger ? La Bible est claire !”

“Utiliser tel ou tel style musical pour louer Dieu ? La Bible est claire !”

“Préserver l’environnement ? La Bible est claire !”

“Des femmes qui prêchent ? La Bible est claire !”

“L’organisation des églises ? La Bible est claire !”

“Tatouages, piercings ? La Bible est claire !

La Bible est claire dans un sens pour les uns.

Elle est claire dans l’autre sens pour les autres…

On aimerait tellement que la Bible nous dise “c’est comme ça et pas autrement”, sans discussion possible. Que pour tous les sujets, la même position non-équivoque soit tenue dans la Genèse et dans l’Apocalypse.

Si possible aussi dans un psaume ou deux en plus, et un prophète. Et si Jésus pouvait l’avoir souligné dans chacun des évangiles, et que Paul en avait rajouté une couche dans deux ou trois épîtres, ce serait parfait.

Mais si, pour tant de sujets,…

…la Bible n’est pas si claire, ce n’est sans doute pas pour rien…

Libre-arbitre, cultures, compréhensions, interprétations, histoires personnelles, traumatismes, traditions… Je ne dis pas que toutes les interprétations se valent et que certains ne disent pas des âneries grosses comme une montagne.

Mais cette diversité devrait nous inviter au défi de l’unité, de l’écoute, de l’empathie, de la maîtrise de soi, de la patience, de la sagesse et de quelques autres vertus qui facilitent bien les relations humaines pendant notre vie terrestre.

Certainement l’un des bénéfices collatéraux d’une lecture éclairée de la Bible ?

God bless,

Pascal