Mon chien, mon kiné et mes bouquins

Mon chien, mon kiné et mes bouquins

Jésus donne la joie. Vrai ?

Vrai.

Jésus fait du bien. Vrai ?

Vrai aussi.

Jésus peut t’aider dans toutes les sphères de ta vie. Toujours vrai ?

Toujours vrai.

Et donc ? Est-ce cela Jésus ?

Mon chien me donne de la joie. Mon kiné me fait du bien. Et mes livres de développement personnel peuvent m’aider dans toutes les sphères de ma vie. Vrai aussi ?

Vrai…

La réalité, c’est que si tu présentes Jésus comme cela, tu présentes des effets induits de l’Evangile. Mais ce n’est pas d’abord ce pour quoi Jésus est venu.

Jésus, c’est Dieu venu sur terre pour te sauver, parce que tu étais perdu.

Jésus, c’est Noël, c’est la croix, c’est la résurrection. Jésus, c’est la vie éternelle pour ceux qui le reçoivent.

A trop adoucir le message pour éviter certaines notions délicates, on présente un Jésus mignon et acceptable. Mais on ne permet pas à l’autre de reconnaître la grandeur d’un Seigneur et la puissance d’un Sauveur.

C’est un peu comme si je t’offrais un château (c’est juste une image, hein…) et que tu ne vivais que dans le cabanon de jardin.

Quand tu présentes l’Evangile, présente vraiment l’Evangile. Ne tombe pas dans certains “pièges” où tu te contenterais d’annoncer un “Jesus Light”.

Le vrai Jésus est infiniment plus attirant, parce qu’infiniment plus puissant.

Il n’est pas en concurrence avec d’autres spiritualités, d’autres philosophies. Il est hors concours.

Apprends à le connaître et à parler de lui dans toutes ses dimensions. Tu seras bluffé…

God bless,

Pascal

S’il fallait n’en choisir qu’une seule…

S’il fallait n’en choisir qu’une seule…

Je rencontre des gens qui viennent d’un peu toutes les dénominations.

Les réformés, les charismatiques, les pentecôtistes, les catholiques, les baptistes, les adventistes, les apostoliques… J’ai des amis dans toutes ces familles d’églises, et je pense que la fête au ciel sera suffisamment sympa et longue pour que nous ayons tout le temps de nous amuser des chamailleries que nous avions ici-bas.

Et chacun a une façon de prier qui lui est propre.

Les uns récitent. Les autres hurlent. Certains murmurent. Il y en a pour qui une prière n’en est pas une si elle ne contient pas certains mots-clés. Ou si elle n’atteint pas la durée règlementaire. Ou alors, si elle ne suit pas strictement telle structure.

Prier est plus puissant si l’on jeûne, si l’on prie en groupe, si l’on forme une chaîne de prière.

Quelques-uns préfèrent prier dans la nature, debout, assis, à genoux, au volant, dans l’église, dans leur chambre, … Bref !

Ce qui est sûr, c’est qu’il existe un modèle de prière, qui nous a été donné par Jésus lui-même : le Notre Père.

Là-dessus, on est à peu près tous d’accord.

Et si c’est Jésus qui nous l’a donné, ce n’était pas pour nous donner un machin qui ferait de l’à peu près.

Il nous a donné le top.

La crème de la crème.

Le gâteau et la cerise. Et le supplément chantilly.

Et même le nappage caramel beurre salé. Et le supplément noix de pécan.

Tu m’as compris.

S’il n’y avait qu’un seul modèle à suivre, ce serait le Notre Père.

Alors mon ami Eric Célérier a potassé un peu le sujet. Et il en a sorti quelque chose qui va pouvoir t’aider VRAIMENT au quotidien.

C’est très simple. Ca se passe ici

Et quand tu auras appliqué ça, tu seras sûr de ne pas te tromper.

Je peux t’en parler avec confiance : j’ai modestement travaillé sur son projet, et, en toute humilité, je le trouve… très bon.

God bless,

Pascal